Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'échec est une bénédiction !

L’ÉCHEC !

Cette chose taboue, effrayante et dérangeante dont personne n'ose prononcer le nom. 

Lorsque l'on a peur de l'échec, on pense souvent aux personnes que nous allons probablement décevoir, à l'opportunité que nous gâcherons surement, au plan B que nous ne possédons pas ou encore à l'énergie que nous aurons fournit en vain.

Aujourd'hui je viens vous donner de bonnes raisons de ne plus avoir peur de l’échec et même d'en être fier ! 

La première étape pour accueillir l'échec, c'est de se libérer du regard et de l'avis des autres
En vous libérant de cela, vous vous libérez aussi du premier point effrayant de l'échec. 
En effet, si vous n'avez plus peur du regard des autres, vous n'aurez plus peur de les décevoir. Ainsi, l'échec devient concevable et beaucoup moins effrayant.

 

Aussi, vous devez garder à l'esprit qu'un échec ne doit en aucun cas être la seule raison d'un abandon ! 
Vous avez le droit d'abandonner quand vous avez TOUT (TOUT TOUT) donné, que vous n'êtes pas épanoui, que le projet ne vous fait pas vibrer, que vous avez trouvé un projet encore plus enrichissant, etc., mais échouer implique de se relever et de réessayer !  
Ainsi, vous ne gâcherez aucune opportunité en abandonnant avant de l'avoir pleinement exploitée. 

Exemple :
Lorsqu'un enfant apprend à marcher, il se lève puis il tombe de nombreuses fois !
Abandonne-t-il pour autant l'idée de marcher un jour ? 
Je n'ai jamais vu aucun enfant se dire : "Je suis tombé, marcher ce n'est clairement pas fait pour moi. Je vais ramper toute ma vie parce que ça, je sais le faire." 
JAMAIS
Chaque fois, l'enfant se relève et essai à nouveau jusqu'à parvenir à son objectif : Savoir marcher

 

Par la suite, il est important de prendre conscience que l'échec est constructif.
L'échec découle d'une ou de plusieurs erreurs que nous avons commises et qui vont empêcher la réalisation de nos objectifs. 
L'avantage c'est que l'échec vis-à-vis de ces erreurs c'est qu'il nous permet de prendre du recul et de nous rendre compte de celles-ci. 
Lorsque nous prenons conscience de nos erreurs, nous sommes en mesure de les analyser et d'en tirer un apprentissage afin de ne pas les reproduire et de prêter davantage attentions aux facteurs de risques à l'avenir. 
Ainsi, l'énergie que vous aurez donnée avant cet échec, n'aura pas été dépensée en vain, elle vous aura servi à apprendre quoi qu'il arrive. 

Exemple
A nouveau, je choisis l'exemple d'un enfant en bas âge. (Croyez-moi, nous avons beaucoup à apprendre de ces petits êtres qui semblent pourtant si vulnérables.)
Lorsqu'un enfant apprend à parler, il fait des erreurs de prononciation, de conjugaison, d'accord, de choix de mots, qui font qu'ils sont parfois incapables de se faire comprendre. Cela constitue un échec. A nouveau, l'enfant ne renonce pas à la capacité de parler. Il analysera ce qui l'a empêché d'être compris : son élocution, le choix de ses mots, etc. Peut-être demandera-t-il qu'on l'aide à corriger son erreur afin d'avoir les outils nécessaires pour qu'elle ne se reproduise pas. 
La fois suivante, l'enfant sera plus attentif et se fera peut-être comprendre. 
A plusieurs reprises il échouera, analysera, corrigera, apprendra et réessaiera jusqu'à atteindre son objectif : Se faire comprendre

 

Je vais vous donner l'un des secrets de la réussite : 

Chaque ÉCHEC vous rapproche un peu plus de la RÉUSSITE
Chacun de vos échecs est un échec de moins qui vous barre la route donc plus vous échouez, plus vous augmentez vos chances de réussite. 

 

Et si mon échec est le dernier facteur vers l'abandon de mon projet et que je n'ai aucun Plan B ? 

Ne pas avoir de Plan B, c'est la meilleure chose qu'il puisse t'arriver !

Cela t'offre deux options : 

1- Tu n'as pas de plan B et tu es déjà proche de toucher le fond, voire de l'avoir déjà touché donc pas d'autre choix que de réussir ton plan A. 
Auquel cas, tu essaieras une fois de plus et cette fois sera la bonne ! 
Ne sous-estime pas ce que nous sommes capables de faire lorsque nous n'avons plus rien à perdre et tout à gagner. 

2- L'abandon de ton projet est inévitable, tu as déjà absolument TOUT donné pour celui-ci et tu n'as plus aucun moyen de le faire avancer. 
Dans ce cas-là, à nouveau tu n'as aucun plan B, donc tu as globalement tout perdu. Alors, il ne te reste plus qu'à puiser dans ton potentiel pour faire naître un nouveau projet qui partira de rien d'autre qu'une idée, mais qui n'aura d'autre choix que de fonctionner ! 
Et te voilà en route vers une réussite certaine sur laquelle je serais prête à parier cher ! 

Le meilleur plan B que tu puisses avoir, c'est de ne pas avoir de plan B ! 

 

Les plus belles réussites sont souvent nées d'un échec important.

 

Tu as du mal à croire en mes affirmations ? 
Laisse-moi te lister quelques-uns des plus beaux échecs de notre monde
:

Les Beatels : Ils ont été virés des studios Decca qui leur ont affirmé qu'ils n'avaient aucun avenir dans le Show Business, vous connaissez la suite.

Oprah Winfrey : Elle a été rétrogradée de son poste d'animatrice vedette parce qu'elle "n'était pas faite pour la télévision". Son Talk Show a remporté de nombreux pris et il est devenu le programme le plus vu de l'histoire de la Télévision jusqu'à son dernier épisode. Selon Forbes Magazine , elle est aujourd'hui la deuxième fortune de l'industrie du divertissement !

Thomas Edison : Il détient plus de 1000 brevets et il est l'inventeur officiel de l'ampoule électrique. Il a pourtant à l'école été déclaré comme "hyperactif et trop bête pour apprendre quoi que ce soit" puis il fut licencié deux fois pour n'avoir "pas été assez productif au titre d'inventeur". 

JK Rowling : Je n'ai nul besoin de vous parler de sa grande réussite, mais vous devez savoir que la maman du célèbre Harry Potter s'est vu rejetée par de nombreux éditeurs avant de commencer à écrire l'un des livres les plus lus à travers le monde. Et c'est seulement après une dépression qu'elle rencontrera l'agent qui publiera son livre. 
Elle a déclaré : "Il est impossible de vivre sans ne jamais échouer".

Marilyn Monroe : Lorsqu'elle s'est présentée les premières fois auprès d'agents, ils se sont moqués d'elle et lui ont conseillé une carrière de "SECRETAIRE", mais "c'est [elle] qui rêve le plus fort" parmi toutes les femmes qui rêvent de devenir des stars de cinéma. Sa persévérance a payé.

Steve Jobs : Viré de la société qu'il avait lui même créée, il la réintégrera quelques années plus tard pour créer l'iPod et l'iPhone ! 
"Avoir été viré d'Apple est la meilleure chose qui ne me soit jamais arrivé" a-t-il dit. 

Vera Wang : Elle désirait être patineuse, mais elle a perdu les JO auprés de l'équipe américaine. A la suite de cela elle s'est tournée vers la mode et devient rédactrice puis rédactrice en chef chez Vogues.
A 40 ans, elle confectionne ses propres robes de mariée. Elle est aujourd'hui l'une des créatrices les plus influentes de l'industrie de la mode. 
"J'ai travaillé pour les autres pendant 20 ans, ils m'ont payée pour apprendre" - Vera Wang. 



Et la palme du meilleur échec revient au célèbre :

Lion ! : Lorsqu'il sort chasser, le lion échoue 7 à 10 fois avant de réussir à capturer sa proie. 85% de sa vie est un échec et il est pourtant le roi des animaux ! 

 

Vous voyez ? Les plus grands ont souvent échoué avant de devenir des modèles de réussite !

 

Moi-même j'ai échoué dans plusieurs domaines avant de trouver ma voie :

J'ai échoué la première fois où je me suis installée avec l'homme que j'aimais, j'ai échoué dans mon choix et dans certains de mes actes, j'ai appris et aujourd'hui mon couple est l'une de mes plus belles réussites personnelles.

J'ai échoué dans ma scolarité, deux fois. Pourtant, aujourd'hui je suis animée par de grands projets professionnels prête à échouer encore pour les réaliser. 

J'ai parfois échoué dans mon rôle de mère, mais j'ai appris et je me suis relevée pour en être une encore meilleure à chaque fois.

Et je ne saurais pas vous lister l'ensemble de mes échecs tellement il y en a eu, mais jamais je ne les ai laissé éteindre la motivation qu'il y a en moi. 
Je peux échouer encore, je peux échouer fort, ma réussite n'en sera que plus belle ! 

 

En conclusion :

 

Échoues le plus vite et le plus souvent possible !
L'échec est une bénédiction.
Échoues encore et encore. 
Sois fier de tes échecs, parles-en !
 Apprends.
Et quand tu auras suffisamment échoué...


Réussis !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

BodyFullWords


Voir le profil de BodyFullWords sur le portail Overblog

Commenter cet article